Les chansons de "la Mue" trouvent racines encore et toujours dans le thème de l'humain.

La faille, inspirée d’Anthem de Leonard Cohen, invite à prendre la main : "nous sommes la faille par où la lumière entrera".

La source a pour sujet la mère : "elle fait face au vent, elle dit oui, elle dit non, elle s’attarde, elle me fait, elle me pense, me garde, des points serrés sous l’évidence".

Debout les mots suggère l'expression des sentiments naïfs souvent tus alors qu'essentiels : "Il y a dans nos maisons des chuchotements des frissons, des idées prises dans les rideaux, debout les mots".

C'est ailleurs interroge l'homme pressé sur le vrai sens des choses : "Mais fragile au couché, nu comme tous, je tourne en rond, et je sais à cette heure … c'est ailleurs".

Aujourd’hui témoigne d’un jour de naissance pour un père : "pas de solution, pas plus de clés ni de raison, mais aujourd’hui m’apaise".

Contrôle, titre emprunté au film sur Ian Curtis, illustre la difficulté d'embrasser toutes nos vies sans en perdre une miette : "Une vie normale de schizophrène, moi, mes prochains comme mes prochaines, embrassés dans la même chaleur".

Tous les textes de "la Mue"

Qui réalise ? Quelles sont les collaborations ? Réponse en rubrique "Le groupe / Biographie".